Bonneau Germaine (1909-1999)* ref.140


Texte de l’ECHO Décembre 2021: 

Généalogie Bonneau

En souvenir de Germaine Bonneau Boulet (1909-1999)

La venue de Noël, souvent, nous transporte dans le temps. Pour ma part cette année, elle me fait rappeler les préparatifs, pour la célébration de la fête de Noël, à l'église. Comme j'étais dans la chorale, ma première pensée va à cette grande dame, Germaine Bonneau. 

Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle a été organiste à l'église pendant plus de 50 ans, de 1924 à 1983.

À 15 ans, elle était déjà responsable, d'accompagner la chorale à l'orgue, aux cérémonies religieuses et aussi pour toutes les pratiques que ceci impliquait.  

Fait étonnant à noter, dans ses premières années, l'orgue à l'église, n'était pas électrifiée, une machine à vent devait être utilisée, pour permettre à l'orgue de répondre aux touches du clavier. 

Le 4 mai 1980, elle a reçu la médaille de l'ordre du mérite diocésain, pour ses nombreuses années comme organiste à l'église. 

Germaine Bonneau était la fille du cordonnier de St-François, monsieur Adélard Bonneau. Elle était aussi la sœur de monsieur Louis-Philippe Bonneau, à qui nous devons beaucoup pour tout le travail qu’il a accompli sur la généalogie des Bonneau et pour le patrimoine de Saint-François. 

Avec son mari, monsieur Paul-Arthur Boulet, elle tenait l'Hôtel Boulet qui était située au cœur du village de St-François. (Celui-ci est maintenant un immeuble à logements). Ils ont eu deux enfants, Jean-Paul et Monique.

La recherche en généalogie, nous fait plonger dans l'histoire de nos familles et nous rappelle ceux qui nous ont précédés. Elle nous permet de leur rendre hommage pour tout ce qu’ils ont donné et qui nous a permis d’arriver là où nous sommes. 

Merci madame Germaine. 


http://www.patrimoinesaintfrancois.org/echo-de-saint-francois-2021.html


Photo de Germaine Bonneau vers 1939-1940


Voici une photo de l’Hôtel Boulet à St-François de la Rivière-du-Sud, propriétaire Paul-Arthur Boulet, le mari de Germaine Bonneau. Ils offraient le service de taxi à la population avec leurs snowmobiles. Mon cousin me disait, qu’il a souvent prit la snowmobile de M. Boulet pour aller à l’école. 

 

Cette photo a été prise en 1939 (confirmé par Mme Monique Boulet). Car en janvier 1940 , il y a eu un gros incendie à St-François et l’Hôtel Boulet avait été épargnée, mais pas la maison à côté. Comme on voit sur cette photo la maison n’est pas la même que celle de la photo qui suit.

Photo de l’Hôtel Boulet, pendant procession de la fête de dieu.


Photo de l’Hotel Boulet


Photo de l’enseigne de l’hôtel Boulet. 

Je me rappelle très jeune, c’était l’endroit pour acheter la bière à St-François, je ne sais pas s’il en vendait ailleurs, mais c’est là que mon père allait. J’adorais l’accompagner car nous avions droit à chaque visite, là-bas, d’un popsicle ou d’un Mr Freeze ou un petit contenant de crême glacée avec une petite cuillère de bois. Quel endroit extraordinaire pour nous. 


Capture d’écran du journal Le Canada, du mardi 30 janvier 1940

Article sur Germaine Bonneau, écrite par son frère Albert Bonneau dans le journal l’Écho Fev 2000, un an après son décès. 

Pierre tombale de Germaine Bonneau et Paul-Arthur Boulet

Action Catholique 1er septembre 1959




Un gros merci à sa fille Monique Boulet et sa petite fille, Isabelle Martineau, pour le partage de photos et dinformation. 



Recherches : Louise Bonneau (1969 -    )*

© Louise Bonneau 2021